mardi 9 janvier 2018

Vegas sur sarthe - 13 desserts

Ça tourne... Fin du monde... 183ième... Clap

En ce vendredi 13 janvier 2012 – jour du poisson et de la sainte Yvette, jour où la France perd son "AAA" qu'elle avait dû gagner dans une pochette surprise – le commandant du vaisseau Costa Concordia qui n'avait ja-ja-jamais-naufragé-ohé-ohé et voulant faire "Ciao Bambina" à des copines restées sur la côte italienne plante quatre mille deux cent trente et une personnes moins lui, ce qui fera dire à Jean Dujardin "C'est lui The Artist !" , éclipsant la réélection de Vladimir Vladimirovitch dit plus simplement Влади́мир Влади́мирович Пу́тин à la présidence de la république de Russie... qui coiffe sur le poteau l'élection de Macky Sall à la présidence du Sénégal avec soixante cinq pour cent des suffrages dont quelques bulletins blancs mais surtout des noirs ce qui défrisera Diocounda Traoré qui devient aussi président intérimaire du Mali mais par intérim, bien vite détrôné par le second tour de France des présidentielles qui aura lieu pertinemment après le premier tour et verra la victoire d'un hollandais de Tulle – François Gérard Georges Nicolas de ses prénoms – juste avant un autre tour de France où Bradley Wiggins décramponne Christopher moins en Froome que d'habitude et éclipsé à son tour par la Foudre jamaïcaine Usain Bolt qui levant les yeux au ciel voit disparaître deux Armstrong : Neil au paradis des astronautes et Lance dans les miasmes du dopage ce qui fait qu'en définitive on retiendra surtout la date du douze décembre 2012 – suite duodécimale remarquable dont tout le monde se fiche aujourd'hui – plutôt que le Vingt Et Un décembre 2012 qui est la 183ième date de fin du monde annoncée depuis l'Antiquité et pour l'instant non avérée.

Cette fois encore on aura échappé à un bombardement de neutrinos qui aurait dû échauffer le noyau de notre brave Terre et déplacer sa croûte terrestre, engloutissant Los Angeles et ses anges, Las Vegas et son péché, le Vatican et son pape, la Maison-Blanche et son pape dans un tsunami digne de Roland Emmerich qui titrera son film : 2012 en anglais (2012 en français)
Clap.

Où voir claper Vegas sur sarthe

11 commentaires:

  1. Ah Ah Ah Hilary... Non pas elle diront les Ricains à moins que je me Trump.

    Belle année que 2012, comme toutes celles qui l'ont précédée, Vegas tu as raison, ce devait être la fin du monde... Ouf on a eu chaud, et Paco Rayban qui n'a rien dit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On verra bien cette année... ou on ne verra rien

      Supprimer
  2. d'un naufrage lamentable à une fin du monde "encore ratée", le monde ne cesse de nous éberluer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma pauvre, tout augmente! Même la date de fin du monde :)

      Supprimer
  3. Il est certain que nous allons inexorablement vers la fin d'UN monde. Comment sera le prochain ? Ce que nous en ferons...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et qui verra le prochain ? Brrr... quel optimisme :)

      Supprimer
  4. Wahh quel rythme ! On a l'impression d'une année supersonique. Que de souvenirs ! J'avais complètement oublié cette histoire de 21 décembre 2012. Excellent rafraîchissement de mémoire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, quel rythme! J'en ai eu le tournis moi-même en l'écrivant

      Supprimer
  5. En effet. C est supersonique... ;-p

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont précieux. Nous chercherons toujours à favoriser ces échanges et leur bienveillance.

Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".