dimanche 30 juillet 2017

Tiniak - J'en ai bien profité

PROFITÂGE

La mer, visage bleu
avec mille yeux tout blancs
et sa peau se mouvant
au caprice des cieux
rendu à mes quartiers
de plume solitaire
dont j'écorche la terre
j'en ai bien profité

Il m'en reste, au rivage
les souffles du voyage

L'herbe, sous nos pieds nus
ses brins, menues caresses
où loge une promesse
à nos cœurs ingénus
pour mon corps fatigué
par la mélancolie
qui berce ma folie
j'en ai bien profité

Et j'en garde, au revers
le toucher d'un mystère

La flamme, robe vive
danse furtive et crâne
quand l'alentour se fane
puisque la nuit arrive
pour l'avoir embrassée
de rêves délirants
délictueux, frondants
j'en ai bien profité

J'en conserve les moires
d'une profonde histoire

Le vent, fumée z'et brume
dont j'ai fumé, en pipe
les sanglots z'et manipes
les volages agrumes
à l'heure d'embarquer
vers l'ultime retour
à d'insignes amours
j'en ai bien profité

J'en ai, jusqu'à plus soif
des bords tirés sur le chapeau dont je me coiffe

Où bien profiter des quatre z'éléments

5 commentaires:

  1. Une fois de plus tu en as bien profitâgé! Tu vas pouvoir te mettre au vert comme nous tous jusqu'à fin août. Bonnes vacances, Tiniak

    RépondreSupprimer
  2. prends encore longtemps la possibilité de bien profiter avant un jour lointain de tirer ta révérence, poétiquement bien entendu :)

    RépondreSupprimer
  3. Bonnes et belles vacances, mes Chères Scribouilles :)

    RépondreSupprimer
  4. Voilà une chose que je ne sais pas faire : de la poésie !
    Mé cé koman k'sé k'tu fé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé hé... Cher Andiamo !
      Je ne me résigne simplement pas à voir ni vivre le monde tel qu'il se contente d'être et d'apparaître. Il provoque des émotions et des visions que je cherche à formuler, en musique; la musique qu'il me plaît de lui donner, selon : largo, piano... andiamo ! ;)

      Supprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".