jeudi 1 juin 2017

Emma - Couleurs primaires... et sentiments

Palettes.

Avec 26 lettres, tu peux écrire Voyelles[i]. Ou la couleur des sentiments[ii].
7 notes suffisent à composer la pastorale.
Et avec les 3 couleurs primaires, tu peux décorer la Sixtine.
En théorie.

Pour de vrai il est plus probable que tu vas te contenter du  drapeau de la Moldavie[iii].

Encore que, peintre du dimanche, mais enfant gâté de la société de consommation, sans honte à la pensée que tant de grands maitres ont vécu dans le dénuement, il te suffira d'ouvrir un catalogue pour choisir entre 50 nuances de chaque couleur :
Jaune de Naples, jaune indien, laque alizarine, laque jaune, jaune cadmium (clair, citron, foncé ). Sans compter les terres de Sienne et ocres…
Rouge antique, rouge de cadmium (clair, foncé, moyen, ou orangé), rouge carmin, rouge cinabre, rouge de Mars, rouge anglais ou de Venise, rouge hélios, rouge indien, rouge vermillon de  Chine ou  français, laque alizarine cramoisie, rouge ou carminée, pourpre, laque géranium, laque de Chine, d´orient, laque de garance (foncée, rose ou rose dorée) pourpre carminée ou hélios…
Bleu anglais, bleu azur, bleu cobalt, bleu céruléum, bleu de Flandres, de Prusse ou de Sèvres, bleu minéral, bleu outremer ( clair ou foncé ), bleu royal laque alizarine bleue
Et autres indigo et turquoise…
Plus tous les mélanges de ces couleurs là…26 sortes de vert, par exemple, qui fait souvent  le désespoir du peintre tant il est difficile de trouver le ton juste ! Parce qu'on peut peindre faux comme on peut chanter faux.

Patrick, lui, c'est mon pote. Il est peintre, et même peintre reconnu. Apprécié pour sa gestuelle vigoureuse et la hardiesse de ses couleurs, insolites et troublantes. Il peint des scènes exotiques extravagantes et poétiques de femmes dorées aux cheveux roses sous des arbres bleus.
Pour lui pomme de reinette ou pomme d'api, c'est kif kif, et l'orange peut bien être bleue. Patrick est daltonien.
Il dit qu'il voit le monde dans un camaïeu de beiges.

Beige ! la négation même de la couleur !

Mais Beethoven était bien sourd…

Où lire Emma

4 commentaires:

  1. j'ai beaucoup réfléchi sur le monde vu au travers du prisme des yeux des daltoniens (sachant qu'il y a des nuances dans le daltonisme) : il semble en général que, comme ils ont moins la perception des nuances et du même coup des reliefs leur vision du monde soit plus terne (des lunettes ont même été inventées pour leur faire approcher cette diversité visuelle, et cela a amélioré certaines dépressions psychiques).
    Mais c'est aussi très étonnant de se représenter qu'une forêt, même en plein été, s'apparente plus à des teints bordeaux que verts : la représentation du tableau ainsi offert devient du coup, comme le dit ton texte, assez fabuleux !

    RépondreSupprimer
  2. Du blanc foncé au noir clair, la palette des daltoniens est infiniment riche, tiens vois les frères Dalton Joe, Jack, William et Averell, eux qui apprécient particulièrement le jaune à rayures noires.

    RépondreSupprimer
  3. Le désespoir du peintre, mais le bonheur de tes lecteurs, Emma.
    Bravo pour toutes ces riches nuances !
    Moi qui te connais à travers tes tableaux (magnifiques) je sais que sais de quoi tu parles en matière de couleurs ... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  4. Je comprends bien la perplexité du peintre, moi qui ne suis pas certain de mes longueurs d'onde, ni tout à fait sûr de la couleur de cheveux de mon amour.
    J'ai lu aussi qu'il y a cinquante nuances de grey. Comment est-ce possible ?
    Et j'aimerais bien aller voir l'expo d'une mouche, qui est artiste-peintre, afin de découvrir toutes les facettes de son art

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".