vendredi 7 avril 2017

Tisseuse - Avoir un bon copain












Trois p’tits ballons
Liés par de petites mains
Trois p’tits ballons
Parlent à nos cœurs enfantins

Trois p’tits ballons
Nous disent la fête
Trois p’tits ballons
Se paient notre tête

Trois p’tits ballons
Font penser aux copains
Trois p’tits ballons
Pour alléger le chemin

Trois p’tits ballons
L’amitié à tout crin
Trois p’tits ballons
Ça tient à un brin

Trois p’tits ballons
S’étalent sur un mur
Trois p’tits ballons
Qui nous rassurent

Trois p’tits ballons
Un peu triste c’est certain
Trois p’tits ballons
Il n’y aura plus personne un matin

(écrit au lendemain de l'anniversaire de mariage de mes meilleurs amis)

15 commentaires:

  1. stouf
    Oh zut ! Au départ j' aimais bien l'histoire des trois p'tit ballons liés par des mains enfantines mais aprés c'était un peu triste. Et puis j' ai pas compris pourquoi les p'tit ballons y s'éclataient sur un mur, l' est pas gentil le sale mur méchant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ils ne "s'éclatent pas", ils "s'étalent" sur le mur :)
      mais à un moment, ils éclateront peut-être...

      c'est un texte tout à fait triste, et sciemment, sur le fait que malgré les meilleurs copains, et leur fête, j'étais en pensée avec mon père qui était hospitalisé dans ces temps là

      Supprimer
    2. stouf
      Bah, on fait pas ce qu'on veut avec ses pensées, mais parfois elles s'envolent comme des ballons et dépassent le mur qu'on a construit sois-même.
      Tu parles allemand ? Cette chanson fête la chute du mur de Berlin, la fin de la dictature et la chanteuse Nena est canon.;o)
      https://youtu.be/n0QDhNB4sS0

      Supprimer
    3. je ne parle pas allemand, mais je connais la chanson, et l'aime beaucoup :)

      Supprimer
  2. Trois ballons et une comptine pour raviver des souvenirs heureux ou malheureux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est ça !
      tout se déploie : l'enfance, les copains, la fête, et le temps d'après...

      Supprimer
  3. Le mariage reste encore, hélas, le moment de craquelures dans la "bande de potes" ...
    LOIC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça n'a pas été le cas pour cette amitié qui connait à présent ses 35 ans, aussi bien avec la femme que l'homme :)

      Supprimer
  4. Arpenteur d'étoiles8 avril 2017 à 15:40

    des ballons pour les fêtes de mariage et d'anniversaire ... tes amis sont toujours là et tu avais aussi ton père dans les pensées, dans une fête où parfois on s'éloigne un peu et l'on revient ensuite ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben oui, c'est tout ça à la fois la vie :)
      et surtout "avoir un bon cousin...."

      Supprimer
  5. La vie ne serait elle que du vent dans une baudruche ? Celle de nos illusions et de nos espoirs, sans doute...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ta réflexion, tout à fait profonde, me fait repenser au géomètre nommé pour recalculer les millièmes de la copropriété où nous vivons
      il nous avait déclaré qu'être copropriétaire c'était ni plus ni moins être propriétaire de mètres cube d'air : ça remet bien les choses à leur place :)))

      Supprimer
  6. Trois petits ballons accrochés à nos basques, on pense que ça ne finira jamais, et puis un beau matin PFUUUT... Envolés les petits ballons. ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. qu'ils vivent leur bonne vie avant de s'envoler alors :)

      Supprimer
  7. Les comptines, souvent, sont ainsi mélancoliques

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".