dimanche 2 avril 2017

Tiniak - L'écrivain voyageur

EST-CE CALE ?

L'Ecrit vint, voyageur
poser sur mes genoux
ses peines, ses courroux
ses fébriles ardeurs

Ça ! j'en ai pris des sueurs
sans que leur brouillard dise
quand ma débrouillardise
en cueillerait les fleurs

Il y manquait le souffle
inspiré par les ors
rougis à l'athanor
de quelque vieux maroufle
rompu au mastroquet

Des cris vains, ravageurs
s’invitèrent à table
à force jeux pendables
et vilaines humeurs

J'ai questionné mon cœur...
"En resterons-nous las ?"
quand l'océan héla
mes rêves de skipper

Et se brise la rime
Ô Jules Supervielle
à l'Escale (Cybèle !)
où mouillent mon estime
et ma verve au taquet

Où s'affranchir des agences de voyeurisme

4 commentaires:

  1. en terre de poésie tu me fais bel et bien voyager les yeux fermés !

    RépondreSupprimer
  2. Tu es la reine...ou le roi ? de la rime, Tiniak.
    Riche et placée, au bon endroit...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux m'appeler Norbert (tiniak) huh, huh !
      Pas fille, mais sans doute un brin féminin, quelque part, en cherchant bien ;)

      Supprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".