lundi 20 mars 2017

Laura Vanel-Coytte - Ma chère Madeleine

Ce soir, j’attends Madeleine [1]
Que j’ai vue au Palais des Beaux Arts de Lille dans sa « tentation » de Sainte 
Par Jordaens ; Jordaens [2] que Nerval cite parmi les peintres qui l’intéresse,
La « bionda e grassota », thème en commun avec son ami Gautier ; Marie-Madeleine
Ancienne courtisane qui se réfugie dans une grotte, que l’on vient tenter : vanité et luxure

Elle est tellement jolie
Elle est tellement tout ça
Elle est toute ma vie
Madeleine que j'attends là [3]

Vanité, vanité, tout n’est que vanité ; le crâne symbole des Vanités pour Madeleine
Ce soir, j’attends Madeleine
Madeleine avec son vase de parfum, son attribut, que Witz représente avec Ste Catherine [4]
Une pénitente avec une martyre sur un panneau qui marque l’histoire du paysage
Ste Madeleine est aussi symbole d’amour : elle, le Christ et l’Eglise
Aller voir le musée Georges de la Tour à Vic-sur-Seille

Elle est tellement jolie
Elle est tellement tout ça
Elle est toute ma vie
Madeleine que j'attends là [5]

Revoir la « Madeleine à la veilleuse » : se perdre dans sa lumière ténébreuse à la Caravage
Ce soir, j’attends Madeleine
Que René Char évoque « qui veillait » lors d’une rencontre dans le métro, fulgurance
___________________________________________

[1] "Madeleine" par Jacques Brel https://www.lacoccinelle.net/950418.html#GPPa2ghVRjbcuqvh.99
[2] Vers 1620
[3] Id.
[4] Vers 1440
[5] Id.

4 commentaires:

  1. A défaut de parfum, une piqûre de rappel pour le grand Jacques, et sa Madeleine qui ne viendra pas...

    RépondreSupprimer
  2. Attendre Madeleine au Musée, c'est joindre l'utile à l'agréable...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  3. En voici tout un sachet doré, de madeleines

    RépondreSupprimer
  4. Arpenteur d'étoiles27 mars 2017 à 17:39

    je suis un fan de Brel (et de Brassens et d'autres vieux ou morts) et comme toujours tu nous apprends des tableaux, des poèmes, des livres qui nous font rêver !

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".