lundi 13 mars 2017

Laura vanel-Coytte - Les ojets mal lunés

Même si…

Même si le clou auquel il est suspendu est mal planté
Même si le papier peint sur le mur est laid, désuet et décollé
Même si le cadre est poussiéreux et usé
Même si les chaussures que j’ai mises pour la visite sont mal cirées
Même si la serpillère de l’homme de ménage a été mal essorée
Même si les perches des chinois gênent ma vision déjà fatiguée
Même si les représentations publicitaires ont fini par tout gâcher
Même si les smartphones ont éteint les scandales du passé
Même si les spas envahissent les hôtels des blasés
Même si les livres d’histoire ne font plus rêver
Même si les drapeaux tricolores n’osent plus s’afficher
Même si les images de luxe sont devenues de première nécessité
Même si la pornographie est devenue norme de la sensualité
Même si certaines œuvres contemporaines frôlent la nullité
Même si les hamburgers sont devenus nouvelle sociabilité
Même si les vidéos sont devenues le centre de notre univers branché

« La Joconde » restera énigmatique et Vinci, un génie inégalé
« L’angélus » de Millet continuera à sonner
« La laitière » de Vermeer versera toujours dans nos vies sa beauté
« Le déjeuner sur l’herbe » de Manet peut toujours nous arrêter
« La femme à la perle » de Corot parle toujours avec celle de Vermeer
« La femme à la guitare » de Georges Braque nous joue un air sans nous lasser
Je continuerai à marcher vers la Ste Victoire pour y rencontrer Cézanne
« Guernica » de Picasso continuera de nous hanter
J’aurais toujours envie de me noyer dans le « Bassin aux nymphéas » de Monet
« La liberté » guidera toujours « le peuple » que Delacroix a rencontré
« Le cri » de Munch continuera à nous fasciner
Les odalisques de Matisse continueront à exciter
« Les demoiselles d’Avignon » de Picasso seront toujours la modernité
J’aurais toujours envie d’assister au « Déjeuner des canotiers »
« Impression soleil levant » de Monet sera toujours le symbole des refusés

7 commentaires:

  1. Heureusement les "références" sont là pour nous tenir debout contre l'adversité !

    RépondreSupprimer
  2. Et pour qui sonne le glas, une leçon de tendre baiser.

    RépondreSupprimer
  3. Un formidable réquisitoire pour la beauté, la sensualité, la douceur, l'élégance, le raffinement...
    Merci Laura de le rappeler avec tes mots bien à toi.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  4. C'est de l'art oratoire, avec de belles périodes, à déclamer, proclamer sur une estrade

    RépondreSupprimer
  5. et on n'empêche pas la Terre de tourner

    RépondreSupprimer
  6. et on n'empêche pas la Terre de tourner

    RépondreSupprimer
  7. Arpenteur d'étoiles17 mars 2017 à 17:03

    des objets inintéressants et aussi presque dangereux mais les artistes géniaux racontent la vie et nous enchantent :)

    RépondreSupprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".