mercredi 1 mars 2017

Célestine - A bout de souffle

La chamade


La chamade, le souffle court, les perles de pluie au front, elle connaît ça. Cette montée subite de fièvre qui vous fait vous mordre les lèvres, cette palpitation tremblante de l'être.

Elle connaît le lourd manteau de nuit que l'été verse sur les corps, ce mélange de vent et de rosée qui la fait frissonner au matin, quand elle cherche à tâtons le drap enfui sur le sol vide.

Elle connaît la langueur de ces longs jours ardents, les plaintes capiteuses étouffées par les moucharabiehs, les pieds nus glissant sur le marbre froid des corridors à la recherche de menthe glacée. Les soifs et les faims qui semblent ne jamais s'apaiser.

Elle aime les silences troublés par les ailes des mouches, égarées dans le désert des plafonds blancs.
Garder les yeux ouverts sur le noir sidéral des voyages sans lune.
Bercer le fond des soirs dans ses bras. Devenir un estuaire. Un aven. Une source.

La Vie, ces grains de sables latents qu'elle retient, prisonniers, dans son désir brûlant. Et qui pourtant échappent à sa vigilance. Sensation délicieuse…

La vie, ce n'est pas seulement respirer, c'est aussi et surtout avoir le souffle coupé.

Où lire Célestine

18 commentaires:

  1. Belle envolée lyrique belles châsses ];-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon Andiamounet ^^
      Je goûte le compliment.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Une atmosphère à couper le souffle, une envie de mettre nos pas sur le marbre froid des corridors... merci Célestine mais n'oublie pas de respirer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis souvent en apnée, c'est vrai..j'aime trop vivre ! mais je pratique la méditation pour compenser ^^
      Bisous célestes
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  3. Arpenteur d'étoiles1 mars 2017 à 14:21

    entre Belmondo et Jean Seberg (A bout de souffle) et Catherine Deneuve et Piccoli (la chamade) ... le lourd manteau de nuit, les plaintes capiteuses, désir brûlant, sensations délicieuses ... ce court texte est une merveille !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Arpenteur, quelles belles références cinématographiques, tu me combles.
      merci merci ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. En quelques minutes, trois commentaires ! Tu les mets tous à bout de souffle !... Sur tes charbons ardents, gaffe à leur coeur... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mince ! Tu crois que j'y vais trop fort ?
      J'en déduis que toi tu as un coeur en béton ^^
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Merci Chri, c'est gentil.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  6. stouf
    Bonjour je me présente, stouf de la société Condom dont le leitmotive est "Vive le préventif antiputride !". Besoin de mes services ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince je t'avais pris pour une pub aussi... :-P
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. J'entends sonner des pas dans le labyrinthe de l'amour. Que le dédale des sentiments est doux, dans son ardeur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jolie allitération pour lovers alités...;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  8. d'après un petit conte zen, on ne sait exactement qu'on a envie de vivre lorsque la tête plongée dans l'eau et à bout de souffle on désire l'air et la vie à tout prix :)

    RépondreSupprimer
  9. C'est une jolie philosophie de la vie haletante !
    merci Tisseuse
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  10. Un souffle de désir qui embrasse tout ! C'est fou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Embrasse ou embrase ? Question de point de vue... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Nous avons décidé de ne plus autoriser aucun des commentaires qui ont pour en-tête "Anonyme", même si ces derniers sont signés en fin de commentaire, et même si leurs contenus sont conformes à nos règles de communication.
Bien que l'hébergeur Blogger propose cette possibilité de mise en ligne de commentaires, nous allons vous demander d'utiliser systématiquement un des autres choix qui vous est offert.
Si vous n'avez pas de site personnel, ni de compte Blogger, vous pouvez tout à fait commenter en cochant l'option "Nom/URL".
Il vous faut pour cela écrire votre pseudo dans "Nom", cliquer sur "Continuer", saisir votre commentaire, puis cliquer sur "Publier".